Picasso Le temps des conflits au Carré d’Art

Carte non disponible

Date et heures d'ouvertures :
Date(s) - 24/10/2018 - 03/03/2019
10 h 00 min - 18 h 00 min

Lieu
Carré d’Art-Musée d’art contemporain

Type(s) d'exposition

Artiste(s) exposé(s) : Picasso

« Picasso-Méditerranée » est un projet qui promeut un cycle culturel dynamique à plusieurs facettes et multidisciplinaires de 2017 à 2019. Plus de soixante institutions ont conjointement créé un programme autour du travail « obstinément méditerranéen » de Picasso. Initié par le Musée national Picasso-Paris, cet événement se définit comme une série d’expositions et un projet scientifique dans une dimension à la fois patrimoniale et contemporaine. L’identité de chaque institution est pleinement respectée. L’ambition est de créer une synergie, afin que chacun puisse développer son projet tout en conservant son caractère unique dans un processus qui veut s’unifier.

Les différentes expositions

Plus de quarante expositions sont déjà programmées : monographiques, thématiques, en dialogue avec les contemporains de Picasso ou des artistes d’aujourd’hui, centrées sur une technique, une époque, un lieu de vie ou de création, elles offrent à tous une approche singulière et renouvelée de l’œuvre picassienne sous le prisme méditerranéen.

Les œuvres tragiques de Picasso

Pour l’exposition à Carré d’Art, le Musée Picasso a acquiescé un prêt exceptionnel de 37 œuvres. La sélection pour Carré d’Art s’est porté sur les œuvres de Picasso dans les temps de troubles politiques de la seconde guerre mondiale jusqu’au remarquable tableau Massacre en Corée de 1951. Dès 1937, avec Guernica, sans doute l’œuvre politique la plus célèbre de Picasso, sa plus puissante déclaration politique.
Il montre les tragédies de la guerre et les souffrances qu’elle inflige à des individus, en particulier à des civils innocents.

Malgré que les temps tragiques se retrouvent dans la plupart de ces créations, La pratique de Picasso à tout moment était toujours diverse, contrairement à d’autres artistes qui poursuivaient un seul style pendant des périodes particulières de leur carrière. Portrait de Dora Maar en costume de pois, 1936, comparant le dessin doux et nostalgique avec un autre dessin de cette période, Baigneurs de plage – cabane, 1938, composition agressive et énergique de personnages déconstruits, illustre bien ce contraste extrême dans les approches, mais aussi dans la série de femmes qui pleurent ou le Chat saisissant un oiseau.

Des créations de Picasso et d’artistes contemporains

L’exposition propose également d’instaurer entre les créations de Picasso et des artistes contemporains. Il y a, d’un côté, au cœur même de l’espace consacré à Picasso la présence d’artistes qui portent ou ont porté un regard sur sa réalisation. D’un autre côté, en miroir, l’exposition Lignes de fuite présente des artistes de différents horizons qui ont un rapport direct aux conflits dans les pays du Moyen Orient et en Europe de l’Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × quatre =