Gauguin l’alchimiste au Grand palais

Carte non disponible

Date et heures d'ouvertures :
Date(s) - 11/10/2018 - 22/01/2019
10 h 00 min - 20 h 00 min

Lieu
Grand Palais

Type(s) d'exposition

Artiste(s) exposé(s) : Paul Gauguin

Le principal exploit de «Gauguin l’alchimiste», une exposition retentissante et variée qui a ouvert ses portes au niveau du Grand palais, est de proposer un Gauguin inconnu, repensé et réévalué à de meilleures conditions. Ça s’est fait en adoptant une vision beaucoup plus large de son art, en soulignant l’importance de l’expérimentation dans son processus créatif. A la lumière des recherches récentes sur les techniques et matériaux utilisés par Gauguin, on voudrait révéler les méthodes de travail et les expérimentations de l’artiste dans les domaines les plus divers : peinture, dessin, gravure, sculpture, céramique, montrant ainsi la remarquable complémentarité de ses créations.

L’exposition Gauguin l’alchimiste

Cette exposition comprend les séjours de Gauguin en Polynésie française ainsi que quelques arrêts. c’est une quête de plusieurs décennies qui matérialise sa volonté d’aller toujours plus loin, de découvrir de nouveaux territoires, et de nourrir le besoin constant de perfectionner sa pratique artistique. Gauguin cherche constamment à mettre en avant son versant « sauvage », dont il trouve des résonnances d’abord en Bretagne, puis en Polynésie. Il retient de ces lieux et absorbe seulement ce qui trouve en lui un écho intérieur.

La plupart des points culminants de ce spectacle, soit près de 200 œuvres, sont des céramiques, des objets en bois sculpté et d’autres objets d’artisanat. Ce Gauguin est un expérimentateur multimédia frénétique dont le besoin le plus profond n’était pas une pureté mythique dans les mers du sud mais un langage artistique que personne n’avait encore parlé.

Une exposition riche et variée

L’expo Gauguin l’alchimiste, a permis de découvrir en profondeur la remarquable complémentarité des créations du peintre dans les différents domaines. Elle retrace une carrière surprenante, dans laquelle l’artiste a exploré les arts les plus divers : peinture, dessin, gravure, sculpture, céramique, etc. Les chefs-d’œuvre réunis mettent en avant le travail de l’artiste sur la matière ainsi que son processus de création : Gauguin va bâtir son art sur la répétition de thématiques et de motifs récurrents sans jamais arriver à un point d’achèvement, cela est illustré par ce qu’il a écrit en 1889 à son ami et collaborateur Émile Bernard.

«Ce que je veux, c’est un coin de moi encore inconnu» .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *